Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Ils ont fait une Prépa BL aux Chartreux

Ce que sont devenus nos étudiants après la BL

Hybrider différentes approches

Pierre-Baptiste GoutagnyBL 2011
Audencia

A Nantes (Audencia), j'ai pu m'investir entièrement dans la vie de l'école en assumant notamment la présidence d'une association de conférences, Isegoria. Puis, j'ai effectué une année de césure à Paris pour des stages en agence de design et de communication.
Je suis ensuite parti à Washington D.C. pour six mois d'échange où je me suis formé sur des sujets de diplomatie économique et d'économie internationale en parallèle à un stage au sein d'une organisation internationale. Je suis revenu en septembre 2014 à Nantes pour clore mon parcours en me spécialisant en "marketing, design et management de la création" au sein d'un Master en collaboration avec l'Ecole de Design et l'Ecole Centrale de Nantes.
Je crois que c'est grâce à l'ouverture et à la pluridisciplinarité cultivée en deux ans de B/L que j'ai appris à conserver cette capacité à hybrider différentes approches et à m'ouvrir à des horizons larges et riches en expériences.


Harold CunninghamBL 2013
Dauphine

Je développe l’entreprise que j’ai fondée

Je développe l’entreprise que j’ai fondée. C’est passionnant. Aujourd’hui on est 8 dont 3 associés. On sort d’une grosse période de développement technique et on commence la phase de développement commercial, qui se passe plutôt bien pour le moment. Je vais aussi reprendre mes études avec un M2 entrepreneuriat aménagé pour ce type de parcours à Dauphine.

La recherche en économie : le parcours d’un ancien BL des Chartreux

Jérémy FouliardBL 2014
ENS Cachan

Formation en cours
2014-2015 : Admis à l’ENS Cachan, parcours socio/éco.
2015-2016 : Master in Economics - Ecole Polytechnique.
2017 : Assistant de Recherche à l’Université de Berkeley en macroéconomie : travail sur l’estimation du multiplicateur des dépenses publiques (séries temporelles).
2017-2018 : “Research Associate” à la London School of Economics (LSE) : travail sur l’évaluation du risque systémique en Europe et recommandations sur la mise en place de  politiques macroprudentielle.

Ce que la BL leur a apporté

Un cursus pluridisciplinaire de qualité.


Marine Brochard
BL 2012
Ismapp

Si j’ai choisi la BL à la suite de ma Terminale S, c’était tout d’abord dans le but de poursuivre vers un cursus pluridisciplinaire de qualité. Je n’avais pas réellement d’idées de carrière en arrivant en BL, j’étais intéressée par beaucoup de choses, je voulais donc, en quelque sorte, ne pas me fermer de portes tout en ayant la possibilité d’acquérir un solide socle de culture générale. En plus de cet enrichissement quotidien, la BL permet d’allier la rigueur des mathématiques et de l’économie par exemple à la technique de la dissertation en littérature et en philosophie entre autres ; tout cela constituant une réelle valeur ajoutée pour les étudiants.

S’épanouir intellectuellement

Florian LepaintheurBL 2011
ESSEC

La classe de B/L de manière générale est une classe difficile, mais si on l'intègre avec grande curiosité et volonté, ce choix est sans doute le plus judicieux pour s'épanouir intellectuellement et s'ouvrir à des horizons divers et stimulants. Aucun cursus universitaire n'offre une si grande richesse en si peu de temps, ni un encadrement aussi personnalisé.

A life-changing experience comme disent les Anglo-Saxons

Arthur GouhierBL 2011
ESSEC

Deux années d'efforts et d'épreuves, mais deux années aussi d'enrichissement et d'épanouissement intellectuel sans équivalent dans le paysage universitaire français. A life-changing experience, comme disent les Anglo-Saxons, au sens propre du terme : car au-delà de la réussite aux concours et de l'orientation qui en résulte par la force des choses, la B/L des Chartreux m'a changé. Capacité de travail, culture générale, agilité, exigence et honnêteté intellectuelles, persévérance... Ces deux années ne m'ont pas seulement permis d'acquérir une importante quantité de connaissances factuelles, elles m'ont aussi - et surtout - permis d'acquérir ces qualités, qui me serviront tout au long de mon parcours professionnel, et qui me servent déjà à l'Essec, en tant que président de l'association de diplomatie, ou lors de mes stages, à l'IRIS (Institut de Relations Internationales et Stratégiques) ou chez Bouygues Immobilier Belgium.

 

Comment  ils ont vécu leurs années aux Chartreux

Entraide et solidarité


Marine Brochard
BL 2012
Ismapp

Pour ma part, je ne suis arrivée aux Chartreux qu’en Khâgne et je dirais que ce changement d’établissement m’a été bénéfique du fait de l’ambiance de travail dans la classe. En effet, ici, l’entraide et la solidarité dominent, participant à créer un cadre d’étude agréable. Le corps professoral, jeune et d’une grande qualité, y contribue tout autant. Ainsi, mon passage par la BL demeure une très bonne expérience pour moi et une étape importante de ma vie.

 

Un suivi et un soutien sans faille et personnalisés

Candice HamouBL 2014
ESSEC

Deux très belles années, avec un petit temps d’adaptation en début de HK à la notation, notamment en économie, en histoire et en philo. J’ai adoré ces 2 ans, tant pour l’ambiance de classe que pour l’engagement des professeurs (particulièrement à l’approche des concours, ou le suivi et le soutien sont sans failles et personnalisés), et également pour la stimulation intellectuelle permanente et la quantité d’informations passionnantes qu’on pouvait ingurgiter en si peu de temps.



Alice Routhier
BL 2015
Licence droit public Paris II
Licence lettres modernes Paris IV

A l’internat on se comprend parce qu’on vit la même chose

Je garde un très bon souvenir de ma prépa malgré quelques moments de déprime. A mon sens, l’internat aide beaucoup à se sentir bien. On s’y fait plein d’amies et on a toujours quelqu’un si ça ne va pas trop. Il y a beaucoup de cohésion et on se comprend puisqu’on vit la même chose au quotidien même si le niveau d’exigences est très élevé en prépa et que donc, naturellement, on n’est pas toujours à la hauteur.

 

Une réelle chance

Anne BernardBL 2012
Lyon2/Universität Heidelberg
cursus franco-allemand ENS de Lyon

Etudier en prépa BL à l’Institution des Chartreux fut en effet pour moi une chance. J’ai apprécié le cadre de travail idéal offert par l’internat ainsi que la petite taille de notre promotion (19 étudiants en khâgne) ce qui a permis de créer des liens très forts entre étudiants. Mais je retiens avant tout l’excellence de nos professeurs qui donnaient leur temps sans compter pour notre réussite à tous.

 

Y voir plus clair… parfois !


Saskia Meroueh
BL 2015
ENS Ulm en sociologie

Avec l’aide des professeurs et du travail, on réussit à y voir plus clair parfois ! Le fait de préparer l’ENS par la voie du dossier en fin de khâgne m’a vraiment motivée. C’est un travail très différent du reste de l’année, et cela m’a vraiment donné goût pour me former à la recherche en sociologie.

Bref…

Osez !

 


Alice Feyeux
BL 2012
ENS Lyon, EHESS

 

Originaire d’un petit lycée forézien, j’ai postulé pour entrer en classe préparatoire B/L  aux Chartreux. Je franchissais les portes des Chartreux en septembre 2011, sans idée précise d’orientation si ce n’était de tracer ma route sur la voie philosophique, heureuse révélation de ma Terminale S. Etais-je sur le bon chemin ? Et surtout au bon endroit ? Normalienne et « cartusienne », pure chimère ou potentialité du réel ? Deux ans plus tard, après avoir intégré l’ENS de Lyon où je suis un double cursus philosophie/sociologie, la réponse s’est imposée.
L’hypokhâgne n’a pas tardé à me passionner : les lettres et la philosophie me captivèrent tandis que je découvrais pour la première fois l’histoire, le latin et les sciences sociales… Notre classe soudée, de seulement 22 élèves, où j’ai tissé de solides liens d’amitié fut une aide majeure. Les professeurs soutiennent cet édifice unique propice à la réussite et à l’épanouissement intellectuel.
Si la khâgne B/L vous charme, quoi que vous visiez, je ne peux en définitive que vous affirmer que vos chances de réussite en entrant aux Chartreux sont réelles. Osez !

Peu importe la difficulté…

Quentin Andréanni-BarthélémyBL 2014
ENS Lyon,  Dauphine, Master Politiques publiques à Sciences-Po Paris

Ayant grandi dans le sud où j'ai fait toute ma scolarité, j’ai découvert Lyon pour la première fois en arrivant aux Chartreux à l'automne 2012. Le lycée, perché sur la colline de la Croix-Rousse,  offre un panorama rare sur la ville et un cadre agréable même si l'hiver tend à le rendre un peu austère.
Dans ces lieux empreints de spiritualité, l'esprit s'accroît et grandit bien vite. La classe B/L est ce que j'ai connu de mieux en terme de stimulation intellectuelle, de découvertes et de possibilité d'échange. Il y a très peu de choses qui ne sont pas fascinantes et si vous êtes curieux et avide de connaissances, peu importe la difficulté, la réussite ou l'échec, très peu d'entre vous regretteront de s'être investi dans cette aventure. Que vous vouliez une école de commerce, une ENS pour faire de la recherche voire un solide bagage culturel pour préparer les concours de la fonction publique, ne vous méprenez pas : vous ne trouverez pas mieux ailleurs.

J’ai trouvé ma voie

Pablo BrahimiBL 2012
Paris IV-Sorbonne en arabe et histoire

Ces deux années m'ont permis tout d'abord de constater que je pouvais me dépasser. De plus, elles m'ont révélé que je voulais me consacrer à l'Histoire, en tant que chercheur et/ou enseignant, et malgré mon échec aux concours des ENS, j'ai trouvé ma voie, ce qui est une chance incomparable.