Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pourquoi une prépa. économique et commerciale ?

La classe préparatoire économique et commerciale (EC) est une classe d’excellence proposée par l’enseignement supérieur français. Son contenu pluridisciplinaire très large, permet d’offrir aux étudiants la garantie de nombreuses écoles de commerce prestigieuses (HEC, ESSEC, ESCP, EM Lyon, EDHEC).
Ces écoles de management et de commerce forment des cadres et managers de haut niveau, qui opèrent dans tous les secteurs de l'économie, en France comme à l’international. Elles délivrent des formations généralistes qui intègrent les principaux domaines de la gestion d'entreprise : le conseil, le marketing, la finance, les ressources humaines, le management.
Les concours préparés

Une approche nouvelle des disciplines scolaires

La culture générale

Les mathématiques

Des années riches...

A l’issue de deux années de préparation aux concours souvent décrites par les anciens comme « leurs plus riches années » en apprentissages, rencontres, structuration personnelle, les étudiants intègrent une école de commerce qui leur assure un accès facilité au monde du travail.

Une opération de toute façon gagnante, même si les années d’un préparationnaire sont exigeantes, puisqu’une équivalence universitaire (crédit ECTS) est délivrée pour les étudiants de première ou de deuxième année.

... des profils équilibrés
La classe préparatoire accueille les élèves bacheliers ayant un dossier scolaire d’un très bon niveau et bien équilibré, capables de supporter une importante charge de travail et dotés de beaucoup de curiosité.

Les concours préparés

Il existe 2 concours principaux
- la BCE, Banque Commune d’Epreuves regroupant 24 écoles dont les 3 parisiennes (HEC, ESSEC, ESCP), l’EM Lyon et l’EDHEC.
- le concours Ecricome Prépa regroupant notamment Kedge Business School et Neoma.

Une approche nouvelle des disciplines scolaires

La classe préparatoire EC permet de travailler des disciplines certes déjà vues au lycée mais dans une perspective nouvelle et plus complète.

L’histoire-géographie et géopolitique du monde contemporain en ECS
En classe d' ECS, l'enseignement de l'histoire-géographie se poursuit à raison de six heures par semaine. Mais à la différence du lycée, la géopolitique est introduite de manière plus systématique. Une approche globale des problèmes du monde depuis la veille de la Première Guerre mondiale est donc privilégiée.

Economie, société, histoire en ECE
Cette « nouvelle matière » ne le sera pas vraiment : elle vise à vous faire acquérir les connaissances économiques, sociologiques et historiques qui vous permettront de comprendre le monde contemporain, et donc d’en rendre compte de façon raisonnée et argumentée. Le programme est donc, vous le voyez, très proche de celui des SES du lycée, même si la dimension historique est renforcée. Les exigences, elles, sont bien sûr plus élevées que celles du lycée : les connaissances acquises grâce aux cours, vos lectures et vos travaux personnels doivent vous conduire progressivement à une pensée autonome sur les questions économiques et sociales qui se posent aujourd’hui à nos sociétés en mutations rapides. Les épreuves aux concours chercheront à tester cette autonomie de pensée, qui ne peut se construire que grâce à un travail régulier d’apprentissage et d’approfondissement, facilité par la régularité des entrainements oraux et écrits.

La culture générale

Elle regroupe deux types d’enseignement visant sur deux années la préparation aux trois épreuves écrites des concours :

♦ la dissertation sur un thème fixé annuellement par l’Éducation nationale.
♦ la contraction de texte, résumé d’un texte long, de compréhension difficile.
♦ la synthèse de textes.

Ces trois épreuves sont donc complètement nouvelles pour les étudiants.

Aux Chartreux, cette préparation est confiée pour moitié aux professeurs de Lettres (3 heures) et aux professeurs de philosophie (3 heures).

Les mathématiques

Elles prennent une orientation assez différente de celle du lycée.
L'accent est particulièrement mis sur la rigueur des raisonnements et l'approfondissement du cours.
L'objectif est ici de pouvoir se confronter sans cesse à des problèmes nouveaux plutôt que de retenir par cœur des listes d'exercices-type.

À noter que les calculatrices sont interdites en classes préparatoires EC, aussi bien pendant l'année que pour les épreuves des concours.