Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Institution des Chartreux Entrée

Histoire de l'Institution

Aux origines, la Maison des Missionnaires dans laquelle résident aujourd’hui les prêtres de Saint-Irénée, Pères tutélaires de notre Institution, se nommait « hôtellerie de la Chartreuse ». Elle faisait partie, avec l’église Saint-Bruno, du monastère de la Chartreuse du Lys Saint-Esprit installé là en 1584 et filiale de la Grande Chartreuse. Dès l'Empire, le Cardinal FESCH, oncle de NAPOLEON, installe la communauté des Prêtres de Saint-Irénée. Le Père Pousset, membre de cette communauté et curé de la paroisse Saint-Bruno, fonde en 1825 le cours classique de Jésus adolescent, ébauche de la future Institution des Chartreux. Il sera aussi le fondateur de la congrégation de la Sainte-Famille.

XIXe. La reconnaissance

La reconnaissance officielle puis les premières présentations au baccalauréat conduisent le Supérieur Hyvrier – prêtre de la communauté Saint-Irénée, directeur de l’Institution depuis 1837 et ancien élève de l’école - à obtenir en 1849 le plein exercice c’est-à-dire l’autonomie éducative de l’établissement privé.

XXe. Vers les formations supérieures

En 1922, des anciens élèves constituent une société immobilière et rachètent la propriété.

Les classes Math. Sup. suivies des Math. Spé. ouvrent la voie du post-bac. Implantées à Saint-Just, dans l'ancien Séminaire Universitaire, elles préparent des bacheliers scientifiques à entrer à l'Institut de Chimie et de Physique industrielles devenu aujourd'hui C.P.E.

Le développement des carrières commerciales et la transformation de l'Ecole Supérieure de Commerce de Lyon conduisent l'Institution à ouvrir des classes préparatoires au Haut Enseignement Commercial (H.E.C.), puis des B.T.S. de Comptabilité-Gestion suivis des B.T.S. d'Informatique de Gestion, et de préparation au Diplôme d'Etudes Comptables et Financières.

Sous l’impulsion de ces nouvelles formations commerciales, l’Institution décide de mettre l’accent sur l’enseignement des langues dès le collège. C’est la création de la classe bilingue.

XXIe. Le rayonnement

Entre 2001 et 2012, 4 établissements scolaires rejoignent l’Institution des Chartreux.

2001. La saint-Famille à Saint-Étienne.

2008. Le collège Saint-Charles – Lyon 4 et l’école des Chartreux-Saint-Romain à Caluire-et-Cuire.

2012. L’école Sainte-Blandine à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or.

Cette période est aussi celle de la création d’un certain nombre de filières spécifiques.
Au collège, le développement des classes bi-langues confirme l’orientation internationale de l’Institution initiée par la classe bilingue.
Au lycée, l’Institution s’adapte aux nouveaux plannings et contraintes des concours post-bac en mettant en place des modules préparatoires (Maths Plus, Sciences-Politiques, Médecine et Acces).
Le Pôle des Formations diplômantes s’étoffe avec – dans la lignée du BTS CG [Comptabilité-Gestion] - la création de la filière DCG [Diplôme de Comptabilité Gestion] suivie en 2016 par l’intégration du DSCG [Diplôme Supérieur de Comptabilité Gestion].

Des investissements dans les infrastructures d’accueil accompagnent inévitablement ces évolutions majeures avec les constructions du Pôle des Formations diplômantes (2007), du gymnase (2007) et de l’Internat Paul Couturier (2013).